Vos rendez-vous pro

 

Le roadshow Costa Rica placé sous le signe de la « Pura Vida » s’installe en France du 2 au 4 octobre 2017

L’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) organise son tout premier roadshow en France du 2 au 4 octobre 2017. Il passera par les villes de Strasbourg, Lille et Nantes. Il s’agit d’une grande première en France pour l’ICT qui organise son tout premier roadshow « Pura Vida » sur la destination. A l’occasion de cet évènement, le Costa Rica sera à l’honneur le 2 octobre au Biocluster les Haras de Strasbourg, le 3 octobre à l’espace Inkermann de Lille et le 4 octobre aux Studios de l’île à Nantes… En savoir plus


Le deuxième déjeuner COTAL du Costa Rica a remporté un franc succès

Le mercredi 28 juin le Costa Rica a organisé son deuxième déjeuner COTAL : une vraie réussite ! A cette occasion, l’ICT (L’Institut Costaricien du Tourisme) a fait une présentation complète de la destination, allant de l’actualité touristique à la stratégie du pays…En savoir plus


Eductour Découverte du Costa Rica

Le Costa Rica, j’en ai toujours rêvé, le pays pionnier dans le respect de l’environnement à la végétation luxuriante faisait partie de ma « whish list » de voyages longs courriers depuis pas mal de temps. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme et de surprise que je suis partie, plus rapidement que prévu, accompagner un éductour au pays des « ticos »…En savoir plus


Paris aux couleurs du Costa Rica

Remise des diplômes de l’Université de la Pura Vida qui a réuni plus de 100 personnes le 13 décembre 2016.

Mardi 13 décembre 2016, au sein d’une galerie d’art proche du Carreau du Temple, l’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) a remercié l’ensemble des professionnels du tourisme et de la presse pour leur accompagnement cette année, qui a largement contribué à l’envolée de la destination sur le marché français…En savoir plus

Herradura devient une plage accessible aux personnes handicapées

Herradura devient une plage accessible aux personnes handicapées

with Aucun commentaire

Dans le cadre de la semaine internationale du tourisme social, le réseau costaricien de tourisme accessible, a inauguré Playa Herradura comme la treizième plage accessible du Costa Rica.
La transformation de Playa Herradura a été réalisée grâce au travail de la municipalité de Garabito, l’Institut Costaricien du Tourisme et le partenaire privé Boston Scientific au Costa Rica. Grâce au soutien de ces entités, non seulement une plage de plus est ajoutée à la liste des équipements d’accessibilité, mais des équipements ont également été donnés à l’Association sportive de surf adapté, qui peuvent être utilisés pour les entraînements, les tournois et les championnats, dans le but de positionner ce sport sur les plages du territoire national et de faire du Costa Rica un leader mondial dans ce sport nautique. L’objectif est que toutes les plages du Costa Rica disposent à l’avenir de produits de soutien à l’accessibilité.

L’ICT a fait un don de plus de 100 kilos de bouchons en plastique de type 2-4-5, comme un grain de sable pour la génération de futures passerelles qui seront placées dans les prochaines plages accessibles des deux côtes du pays.
La multinationale du secteur des sciences de la vie au Costa Rica, Boston Scientific, a collecté 600 des 1200 kilogrammes de plastique nécessaires à la fabrication de 16 panneaux de la passerelle et de fauteuils roulants, en plus de faire don des ressources financières du projet. Des bénévoles de l’entreprise ont participé au nettoyage, à la reforestation, à l’embellissement de Playa Herradura et à une foire de la santé pour les personnes âgées de la communauté.
Le réseau costaricien pour le tourisme accessible et DONATAPA continuent de travailler avec des bénévoles, des organisations ainsi qu’avec le secteur public et privé pour ouvrir des espaces touristiques où les personnes handicapées peuvent profiter des loisirs et du sport.

Le Costa Rica lance un programme d’incubation axé sur les entreprises touristiques indigènes

Le Costa Rica lance un programme d’incubation axé sur les entreprises touristiques indigènes

with Aucun commentaire

Dans le cadre des actions visant à promouvoir et à soutenir le développement de moyens de subsistance qui respectent et protègent la nature, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en collaboration avec le Système bancaire de développement (SBD) et l’Institut Costaricien du Tourisme (ICT), a lancé RAÍCES, le premier programme d’incubation exclusivement axé sur la création et la consolidation d’entreprises touristiques autochtones.

Le programme RAICES est un mécanisme financier développé par l’Initiative de financement de la biodiversité du PNUD (BIOFIN) pour répondre aux priorités définies par les peuples autochtones dans le cadre de la Stratégie nationale pour la biodiversité (2016-2025), sur la base d’un large processus participatif des peuples autochtones qui a débuté en 2019, et dans un processus de cocréation avec de multiples partenaires.

Parmi les conditions, ils doivent appartenir et être originaires de l’un des territoires autochtones de Boruca, Cabagra, China Kichá, Rey Curré, Salitre, Térraba ou Ujarrás. En outre, ils doivent avoir une idée d’entreprise ou une initiative commerciale liée au secteur du tourisme sous un concept d’équilibre et de respect de la nature.

Le programme allouera des ressources du fonds national pour le développement des entreprises (FONADE) du SBD, et fait partie des résultats des partenariats signés par le PNUD avec le SBD et les TIC.

À cet égard, William Rodríguez, ministre du tourisme et président du conseil d’administration du SBD, a déclaré qu’il salue cette initiative qui contribuera à renforcer la capacité commerciale et la compétitivité des membres des communautés indigènes, dans le respect de leur culture ancestrale.

D’après Miguel Aguiar, directeur général du SBD, c’est la première fois dans l’histoire, qu’un programme permettra de placer les ressources du capital d’amorçage de la SBD dans la population indigène du Costa Rica, afin que ces populations puissent lancer leurs propres entreprises touristiques avec une approche de développement durable, en tenant compte de leurs besoins et de leurs attentes. Cette initiative, par laquelle environ 100 millions de colones (cent cinquante mil euros) seront alloués à 14 projets, est possible grâce au soutien de BIOFIN-PNUD et du programme SBD Seed for Transformation, qui dispose d’un réseau d’agences d’exploitation de capital d’amorçage, dont ImpactHub, qui canalisera les ressources de ce programme.

Ce processus a impliqué Impact Hub San José en tant qu’agence d’exploitation du SBD et la participation technique de la Commission nationale pour la gestion de la biodiversité (CONAGEBIO), la Table ronde indigène nationale du Costa Rica, le Système national des zones de conservation (SINAC), l’Institut mixte d’assistance sociale (IMAS), l’Institut national d’apprentissage (INA), l’Institut national de développement rural (INDER) et la municipalité de Buenos Aires.

Le Costa Rica atteint 98% de production d’électricité renouvelable au premier semestre de l’année

Le Costa Rica atteint 98% de production d’électricité renouvelable au premier semestre de l’année

with Aucun commentaire

Le Costa Rica a produit 98,58% d’électricité à partir de ressources renouvelables dans son système électrique national (SEN) au cours des six premiers mois de 2022. Les données préliminaires confirment la tendance maintenue depuis 2015, et consolident le pays en tant que leader de la production d’énergie propre grâce à sa matrice de ressources diversifiées et complémentaires. 
L’organisation REN21, spécialisée dans l’énergie durable, a souligné dans son rapport pour l’année 2021, publié le mois dernier, le travail réalisé par le Costa Rica. L’étude a placé la destination aux côtés de la Finlande, de l’Islande, de la Norvège, du Paraguay et de l’Uruguay, considérées comme les premières nations en matière de production d’énergie renouvelable sur la planète.

Entre janvier et juin 2022, les infrastructures hydrauliques ont constitué 70,08 % de l’électricité consommée par les installations domestiques. La géothermie arrive en deuxième position avec 14,18 %, suivie de l’énergie éolienne avec 13,46 %. La biomasse et le soleil ont représenté 0,86%, et enfin, le soutien apporté par les centrales thermiques a représenté 1,42%.

« Le rôle de l’électricité propre est essentiel pour consolider les initiatives visant à décarboniser l’économie, y compris les transports publics et privés, les processus industriels et la cuisine. Notre engagement est de rester au sommet du seuil renouvelable », a expliqué Marco Acuña, président du groupe ICE.
Sur les 6 213,45 Gwh produits au cours de cette période, le pays a exporté 324 GWh vers le marché régional de l’électricité, avec des revenus, selon des données préliminaires, de 30,1 millions de dollars. Ces ressources sont prises en compte dans le calcul du coût variable de production et contribuent à l’exploitation du SEN, au bénéfice de tous les consommateurs.

Au cours du second semestre de 2022, le pourcentage de production renouvelable devrait augmenter, avec l’arrivée de la période plus humide. Les réservoirs de régulation de l’Instituto Costarricense de Electricidad (ICE), qui fonctionnent comme une réserve pour le SEN, affichent des niveaux conformes à la moyenne.

Le Costa Rica, une destination parfaite pour les voyageuses en 2022

Le Costa Rica, une destination parfaite pour les voyageuses en 2022

with Aucun commentaire

Pour le Costa Rica, chaque voyageur qui le souhaite doit avoir la possibilité de venir le découvrir. Dans ce but, le pays mène une politique d’inclusion et prône l’égalité grâce à des actions diverses, pour que les femmes voyageant seules puissent passer un séjour en toute sécurité
Entre plages, jungles, animaux, volcans, saveurs locales hors normes et culture de la « Pura Vida », le Costa Rica est une destination pleine d’atouts qui garantit un séjour inoubliable. En 2022, ses engagements en termes de protection des femmes feront du pays la destination idéale pour les voyageuses seules.

Une initiative conjointe de l’Institut costaricien du tourisme, de l’Institut national de la femme et de la Commission nationale pour la sécurité du tourisme à crée le réseau SOFIA en 2021. Il s’agit du premier projet touristique au Costa Rica destiné aux femmes et aux voyageuses seules. La promotion de l’égalité des sexes et la suppression de la violence à l’égard des femmes figurent parmi les principaux objectifs de l’initiative qui « cherche à promouvoir l’égalité et un environnement de voyage toujours plus sûrs » et à « construire un environnement pacifique, prospère et durable dans un monde où les femmes sont plus indépendantes et aiment voyager seules », selon la déclaration du ministre costaricien du tourisme.

Pour atteindre ces objectifs, le réseau SOFIA fait appel aux secteurs public et privé en invitant tous les acteurs de l’industrie du tourisme et locaux vivant dans des zones fortement touristiques à prendre part au projet. Pour participer, les entreprises et les particuliers peuvent obtenir un certificat SOFIA en étudiant le « Guide des meilleures pratiques pour la sécurité dans les opérations touristiques ». Pour être certifiée, 80 % du personnel de l’entreprise doit avoir suivi la formation, qui est valable deux ans avant de devoir être renouvelée.

En 2022, les femmes seules pourront donc se rendre au Costa Rica sans crainte. Elles profiteront ainsi des merveilles de la nature en observant des centaines d’oiseaux, des singes, des paresseux ou encore de baleines. Elles grimperont sur des volcans, sur des ponts suspendus, s’envoleront sur des tyroliennes et surferont sur les vagues de la mer des Caraïbes ou de l’océan Pacifique. Elles bronzeront au soleil, visiteront des musées, dégusteront des plats généreux et fruités et échangeront avec les habitants. Elles vivront le voyage de leur rêve, tout simplement.

Bon à Savoir : Le Costa Rica fait partie de la Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples

Bon à Savoir : Le Costa Rica fait partie de la Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples

La Coalition de la Haute Ambition pour la Nature et les Peuples (CHA) est une organisation co-présidée par le Costa Rica, la France et le Royaume-Uni qui a pour objectif d’amorcer un réel changement des habitudes humaines pour garantir l’avenir de la Terre et de toutes ses espèces.

Fondée d’après une recherche scientifique de pointe, la CHA entend mettre en œuvre des mécanismes clairs afin de protéger au moins 30% des terres et océans de la planète d’ici 2030. L’objectif 30×30 vise donc à préserver les écosystèmes et à mettre définitivement fin à la disparition des espèces.

Conscient que le changement exige un effort mondial, l’organisation réunit à l’heure actuelle plus de 60 pays et œuvrera lors de la 15e réunion de la Conférence des parties à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) qui se tiendra en octobre 2021 afin de faire ratifier un accord mondial ambitieux visant à préserver la nature et l’humanité.

Pour en savoir plus sur cette coalition, vous pouvez visiter le site en cliquant ici

Bon à savoir > Les touristes pourront compenser l’empreinte carbone de leurs voyages et ainsi soutenir l’économie verte au Costa Rica

Bon à savoir > Les touristes pourront compenser l’empreinte carbone de leurs voyages et ainsi soutenir l’économie verte au Costa Rica

with Aucun commentaire

Depuis le 28 octobre, le Costa Rica encourage les touristes à compenser leur empreinte carbone générée par le transport aérien et terrestre, afin de faciliter la mobilisation de ressources financières dans le cadre du Programme de Paiement des Services Environnementaux (PSA), grâce à l’accord signé par l’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) et le Fonds National de Financement Forestier (Fonafifo).

Pour connaître le montant économique de la compensation des émissions carbones de chaque trajet, le voyageur pourra utiliser la calculette disponible sur le site web suivant et procéder à l’achat : https://www.fonafifo.go.cr/es/calculadora/

Grâce aux ressources financières de ce projet, il sera possible d’encourager la plantation d’arbres, la protection des bassins hydrographiques, la régénération naturelle ainsi que les systèmes agro forestiers des exploitations et/ou des zones sélectionnées en amont par les deux institutions dans le cadre du programme de paiement des services environnementaux, comme c’est actuellement le cas à la Finca Flores del Bosque et Finca Integral El Jícaro, à Sarapiquí.

Modèle de développement touristique durable

Le modèle de développement touristique du Costa Rica est basé sur la durabilité, comprenant trois axes fondamentaux : la partie environnementale, économique et socioculturelle. Ces trois critères cherchent à générer le bien-être des communautés en respectant leur identité et en déterminant où le facteur culturel est un élément différenciateur.

Comment fonctionne la calculette ?

Afin de pouvoir réaliser une contribution financière, les touristes devront se rendre sur le site web www.fonafifo.com qui permet d’accéder à la calculette et suivre les étapes suivantes :

Données :

Sur cet onglet, le touriste devra spécifier le pays d’origine et l’aéroport correspondant, le numéro du passager (qu’il s’agisse d’un voyage individuel ou en famille), le pays de destination et si le voyage est aller-retour ou seulement aller, puis appuyer sur le bouton « calculer ».

Résultats :

L’utilisateur est redirigé vers l’onglet « résultats » qui affiche le CO2-e[1] généré par le voyage, qui correspond à la compensation que la personne devra payer.

Compensation Une fois l’étape deux terminée, il faut se rendre sur l’onglet « compenser » en précisant le montant en dollars de la compensation des émissions de gaz générées. C’est à cette étape que le touriste pourra effectuer le paiement par carte de crédit ou débit.

« The Cayuga Gratitude Giveaway », une initiative pour remercier les héros de l’industrie du Voyage

« The Cayuga Gratitude Giveaway », une initiative pour remercier les héros de l’industrie du Voyage

with Aucun commentaire

Cayuga Collection souhaite mettre en lumière les professionnels du tourisme, qui se montrent dévoués pour leurs clients et qui œuvrent sans relâche à faire vivre l’industrie du voyage. Le groupe d’hôtels de luxe Cayuga Collection, présent au Costa Rica, au Nicaragua et au Panama, a ainsi lancé le « Cayuga Gratitude Giveaway », une initiative pour remercier ces professionnels qui ont dû affronter la gestion des voyages pendant cette crise sanitaire sans précédent.

Les professionnels du tourisme (réceptifs, voyagistes, agents de voyages) sont invités à désigner la personne de leur choix en première ligne face à la gestion des annulations et reports de voyages – en particulier les agents et concepteurs de voyages – pour tenter de lui faire gagner une escapade costaricienne avec ses proches au sein d’un des hôtels du groupe Cayuga Collection. Cette initiative a été lancée pour leur donner l’occasion de remercier leurs pairs et les membres de leurs équipes.

Pour participer, un formulaire en ligne est à remplir afin de soumettre la candidature de la personne de leur choix. Formulaire disponible ici: https://www.cayugacollection.com/travel-agent-q/. Les candidatures seront acceptées jusqu’au 15 août 2020. Le gagnant du voyage sera annoncé le 30 septembre 2020.

Dans le cadre de leur engagement en faveur de la durabilité, Cayuga Collection s’engage à planter un arbre pour chaque nomination reçue ! Toutes les informations relatives aux conditions pour participer à cette initiative, sont disponibles ici: https://www.cayugacollection.com/the-cayuga-gratitude-giveaway/

Nouveauté ! Le Manuel des Ventes Costa Rica

Nouveauté ! Le Manuel des Ventes Costa Rica

L’Office de Tourisme du Costa Rica met à disposition des professionnels du tourisme son Manuel des Ventes, l’outil idéal pour vendre au mieux la destination Pura Vida !

Ce Manuel des Ventes qui recense toute l’information sur la destination, région par région, est désormais disponible. Un guide complet, comportant des conseils spécifiques à fournir aux clients, est actuellement proposé en version numérique et imprimée.

La version à télécharger est à découvrir dès maintenant sur la section « Guides et Brochures »

Le Costa Rica présente une initiative pour lutter contre la déforestation grâce à Google Earth Engine

Le Costa Rica présente une initiative pour lutter contre la déforestation grâce à Google Earth Engine

A l’occasion de la Journée internationale de la Terre nourricière, le ministère de l’Environnement et de l’Énergie (MINAE) a présenté au « GEO-Google Earth Engine (GEE) License Programme” une proposition visant à atténuer la déforestation grâce à l’utilisation de la technologie et des informations spatiales générées par des images satellites.

La proposition « Lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts au Costa Rica grâce à Google Earth Engine » vise à améliorer les capacités des institutions nationales à estimer la déforestation et la dégradation des forêts au Costa Rica à l’aide d’informations provenant des satellites et de l’outil de traitement d’images Google Earth.

En outre, l’initiative aspire à s’attaquer au problème de la déforestation en développant un système d’alerte rapide qui intègre cette technologie, ainsi qu’en améliorant les estimations de la régénération des forêts dans le pays et les émissions de carbone liées à ces activités.

L’initiative bénéficie du soutien de l’Institut Météorologique National (IMN), du Secrétariat National REDD +, du Fonds National de Financement des Forêts (FONAFIFO), du Système National d’Aires de Conservation (SINAC), du Secrétariat à la Planification Sectorielle de l’Environnement (SEPLASA), de l’Institut Géographique National, Laboratoire PRIAS / CENAT, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et de Silvacarbon.